La sauvegarde !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un sujet très grave, un sujet qu’on aborde généralement trop tard…

J’ai envie de vous parler de la sauvegarde de vos photos, parce qu’il vaut mieux en parler tant que vos disques durs, clés USB et autres cartes mémoires sont encore en état de fonctionner, ensemble on va faire dans le préventif !

J’ai remarqué que ce sujet reste très peu abordé, et que lorsqu’on parle de la sauvegarde c’est parce qu’on a tout perdu… Alors n’attendez pas que votre disque dur siffle ou claque pour agir, commencez à réfléchir à une solution réellement optimale pour mettre vos très chères photos à l’abri d’une panne de matériel. Dans cet article j’ai plutôt envie de partager avec vous la solution de sauvegarde que j’utilise à ce jour.

Dans les grandes lignes 3 solutions s’offres à vous, le Cloud, le stockage externe USB, le NAS pour Network Attached Storage (Stockage en réseau).

J’ai opté pour la solution de la sauvegarde sur un NAS, qui présente selon moi plusieurs avantages, vos données resterons en local.

C’est-à-dire chez vous sur votre réseau domestique, vos photos ne se promèneront pas sur un Cloud au risque d’être perdues dans la nature pour ensuite être revendues (ok pas les photos de grande tante Jeanne au camping de Melun juillet 87), le temps de la sauvegarde sera bien plus rapide surtout si vous n’avez pas une très bonne connexion internet.

Votre NAS pourra faire office de Média-Center, et bien plus encore. (Installation de diverses applications, accès à distance, téléchargements…)

L’investissement reste modéré, en contrepartie vous y gagnerez en stockage et sur le côté pratique. Environ 80€ pour 1 disque dur de 2TO. Je vous recommande les Western Digital Green pour les NAS, ces disques tournent plus lentement, chauffent moins et font moins de bruit, ils sont très fiables et restent performants.

la sauvegarde onen parle
sauvegarde NAS

Pour mettre en place une solution de sauvegarde optimale il vous faudra vous procurer 2 disques durs d’une taille équivalente. Une solution optimale passe par l’utilisation du RAID, une fois configurer en RAID, votre NAS va faire travailler vos 2 disques durs en parallèle, c’est-à-dire que lorsque vous sauvegarderez vos photos sur votre NAS ce dernier va systématiquement dupliquer chaque fichier sur les 2 disques durs ! Vos 2 disques durs ne feront plus qu’un !

Concrètement à quoi ça sert ? Imaginons que l’un des 2 disques durs tombe soudainement en panne, vos photos ayant étaient dupliquées sur les 2 disques durs, vous n’avez rien perdu, elles sont saines et sauves ! Il ne vous restera plus qu’à remplacer le disque dur en panne par un disque dur fonctionnel de la même taille. C’est super non ?!

Attention, afin d’éviter de perdre de l’espace de stockage, je recommande l’achat de disques durs de même taille, pas obligatoirement de la même marque ou caractéristiques.

Il vous faudra ensuite interconnecter tout ce petit monde, c’est-à-dire créer votre réseau local, rien de plus simple, généralement il vous suffira de connecter votre nouveau NAS à votre Box internet, dans le pire des cas vous aurez besoin d’un petit Switch 5 ports Ethernet, notamment si votre Box internet bride la vitesse de votre réseau domestique, ça serait tout de même bête d’avoir des temps de sauvegarde très long à cause d’un équipement. Comptez 12 € pour un switch 5 ports Giga Ethernet de chez D-Link par exemple. (Matériel très fiable)

Quelques câbles réseau Ethernet qui sont généralement fourni avec NAS et Switch.

Bon ce n’est pas tout ça mais avec toutes ces informations indigestes j’ai presque oublié de vous parler du NAS ! 😉

Il y a quelques années j’avais opté pour le NAS D-LINK DNS320L, pour des raisons de budget un NAS 2 Baies convenait parfaitement à mes attentes, je cherchais un NAS 2 baies performant à un prix très attractif, pour information on le trouve encore sur Amazon pour 69.99 €, c’est vraiment le NAS que je vous recommande, le mien à 6 ans et il fonctionne comme au premier jour. Ce dernier sera parfaitement adapté à un besoin de sauvegarde optimale avec une redondance de disque en cas de défaillance d’un disque dur, surtout si comme moi votre budget est très serré.

En fonction de votre budget vous pouvez opter pour une solution plus évolutive, par exemple un NAS avec 3 ou 4 baies, comme le D-Link DNS-340, un NAS de marque Qnap TS-431P ou encore Synology.

Une solution évolutive vous permettra de faire par exemple d’un côté vos sauvegardes de fichiers, photos, et de l’autre utiliser 1 ou 2 disques durs supplémentaire pour du stockage multimédia, pour des données moins sensibles par exemple. Cette dernière solution vous permettra de mieux organiser la consommation de stockage de votre NAS, 2 disques durs qui se répliqueront en permanence pour vos données sensibles et les disques durs supplémentaires sans réplication.

Une solution évolutive vous permettra de faire par exemple d’un côté vos sauvegardes de fichiers, photos, et de l’autre utiliser 1 ou 2 disques durs supplémentaire pour du stockage multimédia sans grande valeur. Cette dernière solution vous permettra de mieux organiser la consommation de stockage de votre NAS, 2 disques durs qui se répliquent en permanence pour vos données sensibles et les disques durs supplémentaires sans réplication.

Après avoir déballé vos nouveaux joujoux, vous pouvez enclencher vos disques durs dans votre NAS, puis reliez ce dernier à votre Box Internet avec le câble réseau, reliez votre NAS au secteur et démarrez-le à l’aide du bouton « Power ».

Suivez pas à pas le manuel fabricant pour les étapes de configuration de votre NAS, configurez vos 2 disques en « Miroir » RAID 1, vos 2 disques durs ne feront plus qu’un. Dans la plupart des cas vous n’aurez qu’à vous laisser guider par l’assistant d’installation.

Vous êtes sur la bonne voie pour sécuriser vos photos, youpi !

Mise en place d’une sauvegarde automatique

Maintenant vous accédez normalement à votre NAS, mais également au stockage de ce dernier au travers de votre réseau local.

Vous pouvez dès à présente débuter la mise en place d’une sauvegarde automatique de vos très chères photos.

Maintenant, je vais vous expliquer comment procéder à la mise en place d’une sauvegarde automatique en utilisant Cobian Backup, célèbre logiciel de sauvegarde entièrement gratuit.

Après avoir téléchargé et installé Cobian Backup, ce dernier se lance automatiquement.

Vous devez retrouver l’interface ci-contre comme dans les captures d’écran à droite.

Pour commencer rendez-vous dans Outils puis Options, Configurez le logiciel dans la langue de votre choix (en Chinois ou Russe si vous êtes joueur).

Puis dans Journal cochez l’option Envoie les fichiers du journal.

Dans Courrier il vous faudra paramétrer la configuration de vos informations mail pour pouvoir émettre les rapports de sauvegarde, en se reportant aux informations de votre boîte et fournisseur de mails.

Avant de valider vous pouvez effectuer un test d’émission et réception du mail en cliquant sur Test.

Validez maintenant en cliquant sur OK.

Vous devez vous trouvez de nouveau sur l’écran principal de Cobian Backup.

Faîtes un clic droit puis cliquez sur Nouvelle tâche.

Donnez un nom à votre nouvelle tâche de sauvegarde, ici j’ai choisi de sauvegarder uniquement mes photos, alors j’ai nommé ma tâche de sauvegarde « Photos » tout simplement.

Cochez les options comme sur la capture d’écran ci-contre et choisissez Incrémentielle en type de sauvegarde.

Ci-dessous vous trouverez un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients par type de sauvegarde.

L’avantage de la sauvegarde incrémentielle est d’occuper moins d’espace disque que les autres types de sauvegarde, avec un temps de sauvegarde plus rapide.

La sauvegarde incrémentielle va comparer les nouveaux fichiers à sauvegarder avec la première sauvegarde totale, et ne sauvegardera que les fichiers différents.

Ce type de sauvegarde évite un temps de sauvegarde trop long à chaque nouvelle sauvegarde, seule la première sauvegarde totale sera d’une durée plus ou moins longue en fonction de votre volumétrie.

Dans l’option Fichiers vous devez maintenant ajouter ce que vous souhaitez sauvegarder ainsi que la destination.

Ici j’ai choisi mon répertoire 2017 qui se trouve sur le disque dur E : de mon PC portable, répertoire contenant toutes les photos que je souhaite sauvegarder sur mon NAS que j’ai nommé « STOCK » sous le chemin \Volume_2\ dans le répertoire BACKUP_PHOTOS, voir la capture d’écran ci-contre.

Pas de panique vous pouvez déterminer source et destination en utilisant l’explorateur Windows au travers du logiciel Cobian Backup.

Vous devez maintenant définir une planification, dans l’exemple ci-contre j’ai choisi de faire ma sauvegarde de manière hebdomadaire le dimanche à 21h.

On va laisser l’option Dynamiques de côté et passer directement à l’option Archive, ici vous pouvez faire le choix de compresser ou non votre sauvegarde, de découper vos archives et de les crypter.

La compression va vous permettre d’économiser en stockage, puisque vos fichiers seront placés dans des archives de type Zip ou 7zip.

Attention les temps de sauvegarde et restauration seront plus important que le logiciel devra compresser vos données à la volée en plus de les copier.

Ici je fais le choix de ne pas compresser ma sauvegarde, comme je fais également le choix de ne pas crypter celle-ci.

Mes photos sont importantes mais perdre la clé de cryptage serait bien plus dramatique.

Dans les options Exclusions vous pouvez choisir comme son nom l’indique d’exclure ou d’inclure certains fichiers ou répertoires de votre sauvegarde.

Dans les options Evènements vous pouvez choisir de lancer toutes sortes de tâches avant et après chaque tâche de sauvegarde.

L’option Avancé reste réservé aux spécialistes de la sauvegarde, nous ne toucherons pas à cette option dans cet article.

Vous pouvez valider en cliquant sur OK, voilà votre sauvegarde est créée, je vous invite à passer au chapitre suivant.

Lancement manuel de votre nouvelle sauvegarde

Vous devriez retrouver les informations suivantes (hormis la source et destination) dans la fenêtre principale.

Faîtes un clic droit sur votre nouvelle tâche, puis « Exécuter les tâches sélectionnées » pour la démarrer manuellement.

Il ne vous reste plus qu’à être patient, je vous rappelle que la sauvegarde totale sera plus ou moins longue en fonction de la quantité de photos à sauvegarder, mais aussi de la vitesse de votre réseau, NAS et disques durs. En fonction de la puissance de votre ordinateur vous pourrez continuer à travailler dessus sans incidence, mais avec éventuellement quelques petits ralentissements.

A la fin de la sauvegarde totale vos photos seront sauvegardées sur un système avec une très haute tolérance de panne.

Vous pouvez maintenant vous assurer que toutes vos données sont présentes sur votre NAS, mais également inspecter le journal de Cobian Backup afin de vous assurer que ce dernier n’a pas détecté d’erreur lors de la sauvegarde.

En espérant que cet article puisse vous aider, si vous avez des questions n’hésitez pas à venir en parler avec moi directement sur Facebook ou par mail.

N’hésitez pas à partager cet article autour de vous, vous avez surement un proche qui sera content d’y voir plus clair en matière de sauvegarde.

Pour aller plus loin je vous invite à lire mon article : La sauvegarde pour aller plus loin

Insrivez-vous et restez informé

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous êtes inscris !